DigitalInnovation & digitalRéseaux sociaux

Les 4 conditions essentielles pour la réussite d’un réseau social d’entreprise

Le réseau social d’entreprise est un outil au service des personnes qui composent l’organisation qu’est l’entreprise. Il peut être vecteur d’innovation si celui-ci suit une logique de sérendipité, basée sur des navigations hasardeuses et des liens fortuits. Malheureusement, les réseaux sociaux d’entreprise se retrouvent souvent être le reflet des effets des schémas traditionnels et figés, avec des effets de territoires et d’influences contre-productif.

Un réseau social d’entreprise peut être un très bon outil collaboratif favorisant l’innovation. Pour cela, 4 conditions sont nécessaires :

1/ Rendre les individus autonomes

la dynamique relationnelle dans un même lieu physique se crée sans avoir besoin d’un Réseau Social d’Entreprise, aussi celui-ci est utile pour les salariés qui se trouvent dans plusieurs sites distants ou dans des entreprises qui s’internationalisent. Les outils numériques sont chronophages. Le temps investi par les salariés nécessite donc une contrepartie dans leur travail quotidien. Ces derniers vont s’investir dans un réseau social d’entreprise si cela leur apporte une utilité : mettre en place des wikis, partager facilement des notes techniques, créer des groupes virtuels de discussion pour un projet donné, créer des groupes de hobbies, etc. Donnez leur la possibilité de créer des groupes et soyez modéré dans la modération 🙂

2/ Le réseau social d’entreprise est un outil collaboratif. Ce n’est pas un outil managérial !

Le réseau social d’entreprise est un lieu qui recompose les liens. Le formel et l’informel cohabitent, les distances géographiques s’amenuisent et les distances symboliques hiérarchiques se réduisent. Aussi, il s’agit de ne pas le laisser sous l’influence de l’auto-promotion des managers de l’entreprise. Loin d’être un gadget pour managers, c’est un véritable outil de travail et de communication transverse. Il s’agit de communiquer avec et non de communiquer vers. C’est une attitude managériale qui s’inscrit dans la discussion, donc la communication, et non dans une transmission de l’information à sens unique.

3/ Le réseau social d’entreprise est un espace collaboratif qui suppose d’intégrer une communauté étendue, Ce n’est pas un outil RH!

Mettre en place un réseau social d’entreprise suppose de définir, à l’avance, les périmètres de la communauté étendue de l’entreprise. Plus, il sera possible d’y intégrer les acteurs de l’écosystème d’affaires (partenaires, fournisseurs, sous-traitants, clients), plus le réseau social d’entreprise se meut en un outil collaboratif favorisant l’innovation. C’est ambitieux et cela démontre la capacité d’ouverture et de résilience d’une entreprise. Il s’agit alors de paramétrer à l’avance les espaces virtuels pour la communauté étendue de l’entreprise, en privilégiant des espaces pour des audiences ciblées.

4/ Un réseau social d’entreprise sans animateur de communautés est inutile. Vous perdrez votre temps !

Les salariés se sentiront libres de discuter et d’agir dans un espace dans lequel les règles sont simples et définis à l’avance. Un animateur de communauté permet de définir une stratégie de contenu et de donner le “tempo” quant à la ligne éditoriale. Il met en place une stratégie de veille et d’écoute permettant de susciter l’intérêt de la communauté et de la faire vivre. Enfin celui-ci accompagnera les salariés dans leurs besoins de créer des communautés par la mise en place d’un projet “hybride” digital/physique de rencontres autour d’une thématique, d’un projet, etc. L’animateur de communautés maîtrise les outils à disposition et aide à les maîtriser.

Pour en savoir plus sur les réseaux sociaux d’entreprise :

Show More

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close